Info Club du 5 aout 2018

Posté le 05 août 2018 rédigé par SCASB classé dans Journal du SCASB, Info Club
Mots clés : Info Club, Sortie Club, Parcours n°30

Petit retour sur la sortie club, parcoursn°30, de ce matin.

Pendant que d’autres camarades sont à Epinal en mode rando à qui je souhaite de prendre un max de plaisirs, les restants eux  affronteront le parcours n°30 de 112k sur feuille. Avec un vent  moins  désagréable que l’autre fois, (mais …… !) cela réserve bien des surprises vous comprendrez plus loin pourquoi (rires).

7h25 LOCAL il y a du monde, quelques bons rouleurs mais pas trop comme à mon  habitude je ne sais pas trop où j’ai mal et ne visualise pas le groupe avec lequel je ferais mon périple, bref… Norbert est là, on discute un peu, je prends des nouvelles de mon pote du club tri91. Il y a Jean  aussi, je lui demande si il va effectuer ce 110 à fond il me répondra (je ne sais pas qu’il avisera selon le déroulement de la sortie) bref… cela ne m’aide pas trop non plus dans ma décision…

7h30 départ, c’est comme à la RATP, réglé comme une horloge les départs au SCASB, le feu sonne et hop c’est parti !
Nous sommes nombreux et pas de jeunes à l’horizon, peu de gros rouleurs, je me dis que la sortie ne sera donc pas une étape du tour de France et en restant bien calé dans les roues je pourrais peut-être faire un truc (pour une fois)… Au fil des mètres parcourus  je revois mes objectifs a la baisse, en effet les rouleurs du Gpe1 arrivent comme des guêpes. Néanmoins la moyenne kilométrique reste faible durant un bon moment et aucuns groupes ne se forment en haut de Villejust. Jean décide alors de monter d’un cran et passe devant réglant l’allure, étonné je lui demande si il a des fourmis dans les jambes. Il me répondra non juste que je veux titiller le Gpe1 (mauvaise idée !), qui ne répondra pas a cette échappée, cependant  cela ne durera pas… Ils reviennent vite en effet et là je me retrouve dans un cas de conscience, que fais-je ?  Évidement je tendrais le bâton au diable, la suite est horibleeeeeeeeeeeeeeeeee (rires)  ça frôle les 45km/h je m’accroche… Norbert n’est pas loin et me dis sans cesse Didier tu es au vent viens te placer ici a ma gauche. Ah c’est facile pour mon Norbert, mais moi j’ai le cœur dans la bouche déjà à 30kms du local ! (lol) Mais ses conseils me font un bien fou, mes cuisses sont moins tétanisées, ce qui me permet de faire un bon bout de chemin avec ce Gpe1 infernal. Norbert me dira au cas ou j’explose d’attendre le Gpe2  (mauvaise idée a l’allure ou le Gpe roulait je penses qu’il m’aurait fallu un bon quart d’heure avant d’espérer voir le Gpe2) alors je m’accroche… Denis me prêtera ses roues, Jean-Philippe aussi. Quelques faux plats me finissent à petit feux… heureusement j’ai le parcours en tête, le mental devient comme mes cuisses cramé lol… Impossible de continuer à cette allure longtemps 42, 45… J’ai même vu sur mon compteur 48 vers Clairefontaine. Attention sur un vrai plat ! Bref… retour en enfer, j’explose à la première petite bosselette, inutile de vous redire ma vision, mon navire se tire au large et je me noie dans mon lactate, seul, face au vent…

Jean-Philippe m’attends mais je suis mort et lui dirais « vas-y ne m’attend pas », du coup il restera avec moi jusqu’au bout (sympa) ;-). Mais bon, il ne connaissait pas le parcours lol… non je rigole. Bref… nous nous sommes séparé a VDB, il voulait rallonger le parcours et refaire l’Escargot. Tu m’étonnes ! Il a eu le temps de récupérer, lui…

Ceci dit j’ai apprécié cette sortie, une sortie tonique fait toujours du bien, évidement je ne perds pas espoir de finir avec ce fameux groupe, un jour peut être…

J’ai aimé : la sortie avec ce groupe de fou furieux ,mais ils ont été sympa ils ont fait quelques repêches.
Le temps, paradoxalement je n’ai pas trop ressenti la chaleur, remarquez à l’allure ou ça filait c’est comme être dans une décapotable.
Jean-Philippe, le brancardier qui m’a ramené dans ses roues.
Toujours les bons conseils de Norbert : il avait raison j’ai mes trapèzes, biceps triceps, dorsaux  en feux !

Je n’ai pas aimé : voir partir mon paquebot au loin, ils ne m’ont même pas jeté une bouée, salopiots !!

Je vous souhaite à tous bonne continuation, bonne récup, moi je pars demain dans les Hautes-Pyrénées pour d’autres souffrances, avant de partir à la mer en convalescence. J’aurais le plaisir de vous revoir à la rentrée… schussss je n'ai pas cité tout le monde  mais merci à tous vous êtes topissimes. Ttrés sincèrement j'ai trouvé mon club cyclo !

Didier.T

Écrire un commentaire

Quelle est la deuxième lettre du mot zksv ? :