Info Club du 28 janvier 2018

Posté le 29 janvier 2018 rédigé par SCASB classé dans Journal du SCASB, Info Club
Mots clés : Info Club, Sortie Club, Parcours n°10

Avant les infos :

Nos amis Marie Cécile et Pierre GLOUX (propriétaires du « poulailler de Loudéac ») souhaitent à tous les Scasbiens, et plus particulièrement aux PBP qui ont trouvé l'hospitalité chez eux, une bonne et heureuse année 2018 avec beaucoup de vélo.

Un rappel : sans nouvelles du Président ou des secrétaires nous rappelons que vous trouvez toutes les infos pour les WE sur le site du club (calendrier, parcours....), merci Gérald.

Ce matin, que des Scabiens impatients de remonter sur le vélo. Un chiffre de présents égal à un dimanche matin de printemps. Le secrétaire a compté quarante-quatre (cf. CR du groupe 2). Erreur nous étions quarante-cinq à Villejust ils étaient quatre (Lolo, Gilles, Jacqueline et Michel).

Le Président est excusé, il faisait le gendarme sur les planches… Pas à Deauville comme le pensait Lolo mais au théâtre. Attention son cota d'absences autorisées va bientôt être atteint !

Groupe 3

Nous sommes dix-sept dans ce groupe dont six féminines : Françoise, Jacqueline, Cathy, Lolo (et son nouveau vélo !!!), Béa et Nelly.

Nous avons fait un compromis de parcours entre le parcours 10-2 et 10-3, c'est à dire qu'aux Molières nous sommes rentrés directement par les Ulis en évitant l'Escargot.
Comme tout le monde à certains endroits du parcours nous avons aussi eu des hésitations.

Matinée encore un peu humide, il fallait se méfier des glissades mais nous étions tous ravis de nous retrouver.

Bonne semaine

Bises

Nelly

Groupe 2bis

Ce matin, mis météo semblait mitigée… on y va ou pas ? Telle était la question.
En plus c'est le parcours 10, celui où je suis déjà tombé dans le petit rond point à Gif, juste après être passé sous la voie de RER…
Bon… c'est qu'il faut rouler… on y va !
Visiblement, c'est nombreux que nous avons décidé de rouler… le secrétaire nous dira combien.
Départ plutôt tranquille, les routes sont grasses… jusque Villejust.
En haut de Villejust, encore beaucoup de monde, on arrive au stop, et là… ça ralentis devant, je ne freine pas assez vite, et ce qui devait arriver arriva, ma roue avant va embrasser une roue arrière (de je ne sais plus qui…), et paf, belle glissade !
Pour l'instant c'est l'épaule, la première réaction est : je fais 1/2 tour, et puis, bon… il faut rouler quand même !
Je fini par rattraper le groupe Marcel, où sont Christine et Christiane. Avec Marcel, ça va rouler régulier. Je ne sais plus combien nous sommes…
Christine est comme moi, elle n'aime pas la descente de Gif et le virage en épingle à cheveux !
Travaux sur le plateau de Saclay, après avoir monté la première bosse (Villejust ne compte pas), en danseuse, mon épaule se rappelle à mon souvenir… donc on monte sur la réserve.
Plateau de Saclay, travaux… ça cafouille un peu.
Saint-Aubin, on profite du vent dans le dos.
Arpès Chateaufort, vu l'heure déjà avancée, il est décidé de continuer tout droit en direction de Saint-Rémy et faire le 73km.
Encore une bosse, ça commence à tirer sur les jambes…
Direction Les Molières, nous sommes dépassé par les avions du groupe 1.
Faux-plat de Janvry, j'ai du mal… je laisse filer, en compagnie de Jean. Que je laisserai prendre quelques hectomètres aussi. Dur dur la fin, et l'épaule est toujours douloureuse…
Enfin l'Ecargot, qui, même si elle ne compte pas… avec le peu de km dans les jambes, et la chute du début de sortie…
À noter quelques rayons de soleil du coté de Saint-Rémi.
Ça aurait pu être une belle sortie, sur un beau parcours (une pensée pour Jojo), si il n'y avait eu cette chute !

Je rassure les copains et copines qui ce sont inquiété en haut de Villejust, certes l'épaule est douloureuse, le coude gauche aussi, un peu la main… mais rien de cassé, juste des contusions. C'est demain matin qu'on va moins rigoler !
Et le vélo n'a rien !

Voilà une piqure de rappel pour la prudence qui doit rester de mise, surtout lorsque nous sommes nombreux !
Si même M. Sécurité va au tapis, où va-t-on ?
Tiens en parlant de sécurité, quand ceux de l'arrière signalent une voiture, ce serait bien de se mettre en file indienne !

Bonne fin de dimanche.

Et à la semaine prochaine, si tout va bien ! Je vais aller acheter des petites roues, ou un tricycle…

Gérald

Groupe 2

Ce matin comme tout les jours c'est humide ! Il y a n'en mare !!!
Malgré cette météo nous étions trent-cinq sur la feuille d'émargement dont cinq féminines : bien sûr, notre ancienne présidente adorable Nelly, Francoise, Cathy, Béatrice, Christiane et c'est pas fini…
À la fermeture des grilles, deux retardataires dont une féminine : Christine. Dans Ballain comme d'habitude, à la bourre, c'est Tancréde et c'est pas fini…
En bas de Villejust, ce sont les jeunes au nombre de trois qui sont aux rendez-vous… et c'est pas fini…
En haut de Villejust, ils sont trois (je crois) dont une féminine : Laulau. Et la c'est fini !!!
Au total cela nous donne 35+2+1+3+3 = 44 scabiens sur le parcours n°10.

Nous sommes dix dans ce groupe donc pas très nombreux, Eric C., Philippe V., Christian F., Jean-Pierre, Didier R., Yves, Ludo, Didier T., Bertrand M, moi même ainsi que deux Garmin pour nous indiquer le bon itinéraire, et malgré cela deux ou trois hors parcours.
Comme d'habitude nous attendons en haut des bosses qui en ce début de saison me semblent plus difficiles que l'année passée.
Tous ensemble jusqu'à St-Rémy-les-Chevreuses, lors d'une erreur de parcours nous perdons Christian F. et Bertrand qui ont dû se diriger vers Montabé et nous directement sur les Molières.
Après l'attente aux Molières nous repartons à six. Et bien oui deux de nos compagnons ont préféré ne pas attendre.
"Petit jeu" : je vous laisse deviner lesquels (il y a un habitué des faits).
Nous montons l'Escargot, dernière difficulté, presque groupé.
Dans les derniers kilomètres Didier T. en manque de boisson finira le bidon de Philippe… oups !!!

Même sans le soleil ce fut une sortie agréable.

Bonne semaine à toutes et tous.

Christian M.

J'espère que votre sortie de ce matin vous a donnée autant de plaisir dans vos groupes respectifs que ma sortie dans mon groupe me semble-t-il, le N°2.

Superbe sortie ce matin avec une météo un peu juste mais néanmoins agréable malgré l’asphalte un peu gras qui rend le coté moins sécuritaire pour ma part, mais bon j'aurai regretté de ne pas être venu.

8h50 au local, quel plaisir de revoir du monde, cool la bonne humeur des retrouvailles avant le top départ et là, on parle de tout avec tout le monde en particulier de Christelle et Franck enfants de compagnons du club SCASB (désolé pour les prénoms mais cela viendra ;-)). Il s'agit de Franck, gendre de nos compagnons de route heureux parents, qui certainement doivent êtres fières de lui qui était engagé ce matin sur un R&B sous les couleurs de TRIATHLON 91, pour info ils sont arrivés 4ème avec une crevaison, c’est juste magnifique !! Bravo a eux.

Revenons à la sortie de ce matin KRIKRI est présent et me pose la question si j’ai bien scruté l’ambiance. Il a bien résumé mon état d'esprit, car en effet je ne m’étais pas penché sur le parcours du jour et cette sortie, comme à mon habitude, avait l'intention de la sonder sur le tas. Gérald d’ailleurs, lui, m’annoncera la couleur dés mon arrivé « il y a de la bosse aujourd’hui » me dit t'il, ça c’est fait ! Donc pour Krikri, je savais que j’allais prendre cher, alors pour le coup je n'allais pas jouer le cheval fou dans cette sortie pour a coup sur rentrer à 15h00. Surtout qu’un succulent repas m’attendait (joue de bœuf à la moelle accompagné d’un excellent saint émillion humm) que du bonheur ! bref…

Le départ est donné, j’apprends également durant le tour de chauffe que je participerais a l’IronMan de vichy 2018 avec un autre enfant d’un compagnon, Gilles me semble-t-il. Super info, en espérant faire sa connaissance, que le monde est petit !

Mais revenons a la sortie il y a du scabiens un peu partout sur la route ce matin avant d’attaquer la bosse de Villejust, le groupe n'est pas compact, pas de Gerald en vu ? Surement tire t’il la leçon d'il y a quinze jours. Je ne sais pas, bref… j’avance et amorce la bosse à la sensation. Je ne me sens pas trop mal pour le coup, il faut dire que cette bosse détermine mes capacités pour la suite, évidement le Gpe 1 remonte vite mais j’attends encore un peu pour accrocher, viens alors en haut de cette bosse quelques copains et ça commence a bouger chez certains ça file de partout. Krikri me dira de foncer pour rejoindre les chevaux furieux, bah que nenni, je suis bien et il hors de question de rentrer le cœur dans la bouche. Je resterais donc avec lui et neuf autres copains ce qui formera le Gpe 2. Trois KUOTA prennent le commandement, Ludo, moi-même, et… (mince j’ai pas le prénom) puis un ancien que je soupçonne d’envoyer du steak lui aussi car pour son retour il allait fort bien. Le train est parfait et régulier génial !

La suite du parcours se déroule super bien malgré quelques détours, Ludo me tempère dans mes allures à juste titre car les difficultés sont devant. Le reste du groupe 2 quant à lui gère parfaitement le timing derrière à 50m contrairement à moi. La deuxième bosse, faculté d’Orsay, s’offre a nous et là bingo ! Je me dis au fil des mètres avalés ou arrachés que ce n’est pas une bosse mais plutôt un vrai col (mdrr) en tout cas franchi mais ouf ! Et de deux, ça c'est fait. Mais purée qu’elle fait mal c’elle ci, par la suite le vent s’invite je me met donc en mode sécu en arrière garde sinon je sens que le Gpe 3 va compter avec moi. Dans la foulée je m'hydrate d'une gorgée de vitamine avec ma gourde, à défaut je prendrais la moitié du contenu au visage. Le bouchon n’ayant pas été fermé correctement… Merde ! Presque plus d’eau, la peau qui colle, et seulement 45 km d’effectués, grrr… pas grave… on continue. Superbe ambiance et quelques cafouillages de parcours mais ce n’est pas grave on en rigole, la soif ce fait sentir, mais plus d’eau et je fais avec. Cependant, mauvaise idée, les jambes commencent à me piquer et le lactate s’installe. Et dans mon esprit j’avalerais un tonneau tellement j’ai soif ! Le mental en prend un coup… Sur une bosse on perd du monde, quatre scabiens, ou sont ils ? On attend… visiblement j’étais le dernier, les autres auraient ils empruntés un autre itinéraire ? On ne le saura jamais… On repart donc avec Christian et Krikri qui m’attendaient en haut de cette bosse. À peine le temps pour moi de récupérer que krikri voyant deux jeunes passer lance une accélération afin de prendre leur roues, évidement le reste du groupe attaque lui aussi, oulalala méchant la relance pour mes vieux os. Je n'avais pas récupéré que méchant Krikri lance une échappée ! J’y ai laissé mes rares cartouches pour finir (rires), sur la fin après l’escargot, assoiffé, en déshydratation critique je ne remercierai jamais assez Philippe à qui je présente toutes mes excuses pour lui avoir vidé sa gourde (rires). En tout cas merci au groupe pour avoir attendu, je me suis régalé même si sur la fin c’était limite.

MERCI À TOUS, du Gpe 2.

J’ai aimé : l’ambiance générale, l’ambiance de mon groupe, le parcours, la gourde de Philippe.

Je n’ai pas aimé : prendre la moitié du contenu de ma gourde au visage, la route humide dans les descentes, et l’échappée surprise du groupe qui m'a littéralement laissé sur place (lol).

MERCI À TOUS ET BONNE FIN DE WE

Didier T.

 

Écrire un commentaire

Quelle est la dernière lettre du mot tzrrk ? :