Info club du 26 novembre 2017

Posté le 26 novembre 2017 rédigé par SCASB classé dans Journal du SCASB, Info Club
Mots clés : Info Club, Sortie Club, Parcours n°03

Ce matin, pas de vélo pour les GuéguenS. Deux raisons à cela, couchés un peu tard, mais surtout le froid les incite à chausser les chaussures de marches et de faire le tour du plan d'eau (cool) un peu plus tard.

Aujourd'hui trois CR pour un même groupe (celui de Christine), abondance de biens ne nuit pas ! Un CR également pour le groupe 2, 2bis, 3 ou ?… vous choisirez !

Je ne vous les mets dans l'ordre d'arrivée mais dans celui qui me parait chronologique pour tout comprendre.

Nelly

Ce matin, énorme surprise en arrivant au local : René L. avait mis son casque à l'étonnement de beaucoup d'entre nous. Bravo René, pourvu que ça dure !
Sur la feuille d'émargement nous sommes 30, à la fermeture des grilles nous sommes 32, en bas de Villejust 34, décompte définitif.
J'allais oublier, dont quatre féminines, Christine, Christiane, Cathy, Françoise, après vérification il n'y avait pas Béatrice.
Groupe mixte composé de Christine, Cathy, Patrick B. et les deux Christian, renforcé par Gérald et ? un nouveau dont je n'ai pas retenu le prénom, retrouvés juste avant Bullion et qui ont préféré nous emboîter la roue plutôt que de repartir avec leurs compagnons de route qui s'affairaient à réparer une crevaison. Notre allure leur convenait mieux.
Pas de problème, juste une petite divergence sur le parcours à hauteur de Chante-Coq.
Tiens d'ailleurs Christine ne voit pas où se trouve Chante-Coq.
Retour par l'Escargot au grand regret de Cathy, mais sa copine en a décidé ainsi.

Sortie bien agréable, bien ensoleillée et dans la bonne humeur.

Bonne fin de journée et bonne semaine.

Christian M

‌Super scoop ce matin je pense que tout le monde l'a remarqué mais René Langros avait son casque ! Il m'a écouté soit disant, ça m'étonne. Mais enfin continue de le mettre il te va trop bien tu es trop beau avec, comme un ange.

Combien nous étions ce matin ? (boulot du petit retraité le fameux kiki)
Enfin, après le Déluge, nous nous retrouvons Cathy et moi et après quelques garçons nous attendent nous nous retrouvons à 5 donc quel groupe ? Je n'en sais rien nous menons notre petit train train quand avant Bonnelle une crevaison du groupe qui nous devance et nous récupérons Gérald et Bertrand qui voulaient attendre les filles j'ai un doute mais enfin c'est ce qu'il a dit.

Nous continuons le parcours quand le fameux kiki ne voulant pas rentrer trop tôt (peur de mettre la table ) nous propose de faire un petit détours vers Chante-Coq, nous pensons que c'est pour éviter les Ulis mais non voilà qu'il reprend la direction des Ulis ! Nous pas d'accord, nous prenons la direction de janvry et nous le contournons pour aller monter l'escargot (les bosses nous manquent).
Nous arrivons en haut de l'Escargot le téléphone de Patrick B. sonne, il va falloir s'habituer car comme il va bientôt être grand père il est sur le qui vive. Mais malheureusement il entend pas bien et voit pas bien non plus donc pour écouter ou lire les messages c'est compliqué ! Patrick nous sommes de tout coeur avec toi et attendons la bonne nouvelle avec impatience (rire).

Bon dimanche

Christine

Je ne vais pas cafter, mais ce matin, en haut de l'Escargot (oui y'a pas l'Escargot dans le parcours n°3) on (je tairais les noms) a voulu me museler insinuant que je tournerai ce compte-rendu à ma sauce en demandant à Christine de le faire… du coup, j'en fais un de CR pour la peine !

Nombreux aux départ, combien ?… bien que le secrétaire fut présent aussi dans le groupe, je n'en sais rien ! Il fait frais, mais beau.
Mais ce n'est pas le fait le plus marquant de ce passage au local, la breaking news du jour, c'est que notre indéboulonnable René L. avait un casque sur la tête ! Oui, vous avez bien lu ! Il fallait le voir pour le croire ! C'était même quasiment le sujet principal des conversations.

Revenons en à la sortie, départ tranquille jusque Villejust, ou le trou se creuse sur la fin. Je rattrape le groupe, pour l'instant, des 3C. Deuxième bosse du jour, le Déluge. Christine reste en Cie de Cathy, je me cale dans la roue du métronomique Roger.
Un trou se creuse… je croise Kiki en direction de Bel Air, « on attend les filles ? », « oui », je lève le pied… quelqu'un dans ma roue, je crois que c'est toujours Kiki, mais non ! Encore derrière…
Je rattrape Roger à la poursuite de Norbert et Christiane, eux même à la poursuite du groupe de devant. « On attend ceux qui sont derrière ? », pas de résultat.
La sortie se poursuit sous la direction conjointe de Roger et Norbert bien décidé à rattraper l'hypothétique groupe qui est devant. « On va les retrouver quand il vont s’arrêter ». Sauf qu'il faut bien se rendre à l'évidence, après avoir traversé la A10, à l'endroit habituel, il n'y a personne ! On ne s’arrête pas malgré tout.
Un peu plus loin, un groupe arrêté, Eric, Bruno, et Didier, crevaison. Bon… ça prend du temps (nous nous sommes arrêté).
Norbert et Christiane sont déjà repartis.
Le groupe n° ???, on va l'appeler des 2C arrive, mais n'est pas disposé à d’arrêter. On prend les roues direction, normalement, la dernière bosse.
Je me fais chambrer par Kiki : « c'est comme ça que tu attend les filles ? ».
Les Molières en vue, « et si on rallongeait ? » (rallonger, vraiment ?…) « Il est tôt. On passe par Rousigny et on rentre par la piste à Gometz en passant par Frileuse comme ça on passe pas par les Ulis. » (bon… le parcours passe pas par les Ulis de toutes façons…)
Arrivé au rond point, nous tournons à gauche donc. Discorde… mais non pas par là, on va à Janvry… Hein ? Pardon ? Donc, Christine qui nous a demandé de modifier le calendrier pour NE PAS PASSER PAR JANVRY décide de passer par Janvry, tout ça pour ne pas passer par les Ulis où, de toutes façons, le parcours ne passe pas ! 😂
Même si nous tournons vers Mulleron, c'est pas super super à proximité de Janvry.
En plus on rajoute une côte. Et moi-même ainsi que Cathy étions très content(e)s qu'il n'y ai plus de côte !
Puisqu'on passe par là, je me fais plaisir en direction de Marcoussis.

Sortie bien sympathique au final, avec du SCASB éparpillé un peu partout sur les route ce matin. Avec le soleil en prime.

Bonne fin de WE.

Gérald

Mon petit CR de ce matin, j'ai fait au mieux afin de raccourcir les détails (rires).

Pour moi une reprise sortie vélo, et le test d’une nouvelle colle, nouveaux boyaux changés la veille au soir. Il en ressort quoi ?

9h0 au local, le temps pour moi de serrer quelques mains, aussi de me rendre à l’évidence que la météo semblerait être de notre coté, mais accompagné d’une fraicheur vive. C’est l’esprit pas tranquille, suite aux travaux effectués sur mes roues la veille et un manque d’entrainements de trois semaines que cette sortie en compagnie des copains et copines du SCASB est imprimée en mode (COOL) dans ma petite tête.

Gérald arrive peu de temps après « bonjour Didier ! » Première phrase : « Pas trop long » me dit t’il avec son grand sourire ! Mais de quoi me parle-t-il ? Évidement, du roman qui risque de suivre, mais promis je fais tout pour le faire court Gérald (rires).

Revenons à la sortie : Roger est là, krikri aussi puis Eric (le triathlète) qui lui me confirmera qu’il ne souhaite pas envoyer les Watts. Tant mieux ! J’ai par conséquent mon groupe de départ soit le GP2 a coup sur, mais rien ne se passe comme prévu, très vite sur la bosse de Villejust je m’aperçois que j’ai les jambes lourdes je ne suis pas dans le rythme et ne tourne pas rond. Le cardio lui aussi pas top. Et pour ne rien arranger un léger vent défavorable s'invite à fête. Du coup, en haut de la bosse les groupes commencent à se former, je laisse donc filer le Gpe 1 pas question de rentrer seul, puis un autre groupe il s’agit du groupe 2 que je laisse filer aussi n’ayant pas vu Eric, Roger, krikri et les autres je joue la prudence pour cette reprise.
Je me retrouve donc en chasse patates avec un autre copain du club certainement un nouveau qui me demandera qui était ce deuxième peloton, lui aussi visiblement voulait jouer la prudence et restera a mes cotés. Car pour lui ca roulait trop fort devant. Eric nous rejoint lui aussi nous demandera qui est devant, nous sommes donc partis a la chasse au deuxième Gpe (merci Eric pour tes roues, rires) le 3ème compagnon n’a pas suivit et est resté en retrait quelques mètres après. Une fois rejoint nous sommes donc resté avec le Gpe 2 jusqu'à la crevaison d’Eric en sortie d’Angervillier où le Gpe n’a certainement pas entendu nos appels « STOP ! ». Avec Bruno nous avons décidé de l’assister suite a cet incident, le Gpe, lui a continué sa route sans s’arrêter.
Quelques cartouches CO² plus tard (ils comprendront)… nous sommes rejoint par le Gpe 3 : Gérald, Roger, et quelques
copains ils resteront un moment, jusqu’a l'arrivé du Gpe 3bis suivant où Gérald et les copains nous laisseront, Roger restera avec nous, c’est donc à quatre que nous repartirons de plus belle, enfin presque car je n’étais pas en grande forme, les kms restants se sont effectuées dans la maitrise de l’art, relais sans fautes, vitesse constante bref que du bonheur !! Et sur la fin, nous avons rejoins le Gpe 4 que nous avons laissé ensuite ….. Belle sortie bravo j’espère avoir fais court Gérald. (Gérald : on va dire que ça va. 😉)

J’ai aimé : le temps sec et ensoleillé, la cohésion de mon Gpe 2/3/bis, l’ambiance générale au départ du local, ma reprise et cette sortie sympa.
Je n’ai pas aimé : la fraicheur, les premiers kms, que les copains n’attendent pas (mais ça ont s’en fout à vrai dire), rouler avec de la colle fraiche sur des boyaux, …

Bon dimanche a tous !

Didier T.

Super René ! maintenant le casque à chaque sortie.

Bonne fin de dimanche.

Nelly

Écrire un commentaire

Quelle est la dernière lettre du mot bsekx ? :