Info Club du 21 novembre 2021

Posté le 22 novembre 2021 rédigé par SCASB classé dans Journal du SCASB, Info Club
Mots clés : Info Club, Sortie Club

Un grand soleil…

Ce matin, je croise aux environs de Carrefour La Ville du Bois, un groupe d'une dizaine de cyclistes qu'immédiatement, j'identifie comme… mes copains.
Ils ne sont pas nombreux, pas de groupe 1, mais que des robustes, des solides, des tatoués ?
Petit Percheron est encore présent. Il fait moche, pas trop froid. Ce n'est plus sa période. Mais il reste vaillant notre président. Il entraine derrière lui quelques grognards, Christian, René, Nelly, Marcel, la crème quoi.
Tiens y'a un gamin de trente ans ; Philippe qui roule avec Philippe. Mais Philippe n'est pas présent… sa moitié oui.
Comme l'allure est disons tranquille, il me vient une envie de pousser un peu, il faut montrer au gamin que nous sommes sérieux même en hiver. Donc avec Laurence et Philippe² nous partons sur les routes pas vraiment ensoleillées. Le titre n'est qu'un désir, un souhait, un jour peut-être ? Novembre est vraiment pénible. Par correction, j'évite d'autres épithètes, pour éviter de choquer mais c'est vraiment un mois ch..nt !!!
L'allure est correcte, Lolo nous indique la direction, bon pas vraiment de surprise, ce parcours me semble bien connu. Philippe, relaie Philippe puis Lolo. En bas de Cernay, nous rattrapons, les grognards. Bizarre, nous roulions à priori plus vite et ils nous ont doublés. Lévitation, téléportation ? Je n'ai pas compris l'astuce. Le groupe se reconstitue alors, jusqu'à ce qu'une violente détonation nous surprenne. On nous tire dessus ? Pourtant un cycliste cela ne ressemble pas à un sanglier, ni à une biche, peut être un faisan ? Je me retourne et voit Philippe, pas le Philippe, non, l'autre Philippe en arrêt, pneu arrière crevé, fendu sur quelques centimètres. Marcel, aux mains d'acier, intervient immédiatement. Damned c'est un échec !!! Le premier depuis 5 ans. Il n'arrive pas à décoller le pneu de sa jante. Alors si Marcel n'y arrive pas, il n'y a plus d'espoir, plus aucun. Philippe en convient d'ailleurs et la mort dans l'âme, (il fait quand même un peu frais...), nous l'abandonnons donc, seul au milieu de la pampa. Le cyclisme est décidément un sport sans pitié !!!
Nous rentrons donc dans la grisaille. Plus tard, au chaud, après une bonne douche, le ventre plein, vautré sur le canapé, en pleine récupération active devant la télé, mais quand même inquiet, nous apprendrons la fin heureuse de l'aventure de Philippe.

Éric C.

Écrire un commentaire

Quelle est la troisième lettre du mot wjdpp ? :