Info Club du 18 février 2018

Posté le 18 février 2018 rédigé par SCASB classé dans Journal du SCASB, Info Club
Mots clés : Info Club, Sortie Club, Parcours n°11

Ce matin, malgré le brouillard nous étions vingt-deux à nous signaler sur la feuille d'émargement dont une seule féminine : Béatrice.
Départ 8h30, nouvel horaire depuis la semaine dernière et ils sont nombreux à ne pas s'adapter à cet horaire.
Le point est fait en haut de Villejust, Philippe V. avait prévenu : Laulau a pris un peu d'avance et nous attend en haut en compagnie de Cathy, ça renforce la présence féminine.
Donc 3 féminines + 22 inscrits + 8 retardataires = 33 Scabiens dans le brouillard, mais le compte définitif se fera en haut du Déluge où nous retrouvons Patricia et Denis.
Deux chutes sans gravité, dans un rond-point glissant pour Patricia et lors d'un arrêt à un carrefour pour Patrick L. On attend de vos nouvelles, merci.

Groupe 2 recomposé

Nous étions neuf à former le groupe 2 d'avant garde, tout allait bien jusqu'à un arrêt "propice" vers St-Cyr-sous-Dourdan, le groupe 2bis de Marcel nous passe et comme nous étions plusieurs à ne pas avoir besoin de soulager notre vessie nous prenons les roues en oubliant quatre copains qui s'éternisaient à ranger le matériel.
Deux couperont pour rejoindre Cernay et faire un arrêt habituel au bar du village.
Christian F. et je ne sais plus qui chasseront jusqu'à Clairefontaine pour nous rejoindre.
Mes excuses à tous…
À plusieurs reprises nous apercevons le groupe 1 arrêté sur le bas côté et qui nous redouble sans oublier de nous saluer.
Pour le reste du parcours rien à signaler, ah si, beaucoup trop de brouillard, mais il ne faut pas désespérer, le beau temps arrive.
Sur le retour au lac de Saulx le dernier retardataire Patrick B.
Décompte final trente-six scabiens.

Bonne fin de journée et bonnes vacances pour ceux qui y ont droit.

Christian M.

Bon dimanche à vous ami(es) sportifs,

Ci-après mon ressenti de ma sortie club ce matin, bien-sur comme a l'habitude je me suis régalé que du bonheurs !

Salut les copains, petit remake de notre sortie, que dire… sinon que la météo prévoyait un temps plutôt clément pour la matinée, Mais… !? Brouillard, fraicheur, route grasse au RDV, par conséquent difficile de se mettre en route sous ces conditions pour ma part.

Le départ est donné à 8h30. Peut être une quarantaine (Note de Nelly : un peu exagéré !!! non ???) de scasbiens, Rémy (la force tranquille), Eric le triathlète et beaucoup d’autre compagnons sont présents. Comme d’habitude je ne sais pas trop où, j’ai du mal pour m’intégrer dans un groupe d’autant plus que cela faisait une bonne paire de semaines que je ne n’avais pas chevauché mon KUOTA pour cause, miss météo  ayant eu un saut d’humeur ces derniers jours… Alors je sonde afin de ne pas rentrer le cœur dans la bouche.

Cependant au fil des km le train reste plutôt  tranquille, aucun groupe ne se détache. Nous ne formons qu’un du coup, les plus forts attendent, super ! Et pour moi cela me convient parfaitement, néanmoins c’est un peu avant le déluge que tout se joue un groupe se forme après une chute d’un copain (sans gravité me semble-t-il ). Je suis devant et je ne me sens plus vraiment à l’aise avec l’allure donnée et cet incident. Je laisse filer et réduirais donc mes allures pour me retrouver en chasse patate dans la descente, évidement à partir de là, un groupe s’est formé (le Gpe1), je réintégrerais le Gpe2 sans regret car par ce froid humide je n’arrive pas à ressentir un bien être et sensations, impossible de me réchauffer brrr ! Alors avec le Gpe 2 parfois devant, parfois dans les roues, je me régale finalement.

Quelques minutes plus tard, des arrêts pipi un peu en désordre. Quelques copains attendent, d’autres tracent la route, puis plus loin au tour de ceux qui traçaient pour un arrêt pipi et les autres traçaient…  j'ai trouvé cela  "rigolo" (lol). Plus loin  nous rejoindrons le Gpe1 pour cause d'une crevaison d’un des leurs. Le temps pour nous de prendre rapidement des news et nous continuons notre  route sans attendre. Et c’est vers Cernay que le Gpe1 recollera car nous attendions Gérald, une fois Gérald  en vu nous sommes tous repartis… et le Gpe1 reparti de plus belle !  Je décidais d’accrocher à tort car trop fort pour moi. Je déclare forfait à Villejust et rentrerais seul, la faute à Trancrede qui a lancé un train de OUF…

J’ai aimé : cette sortie de reprise si l’on peut dire, la bonne humeur, l’attention des uns et des autres, être rentré frais dans tout le sens du terme ;-)

Je n’ai pas aimé : la chute du copain (espérant qu’il n’est pas trop de séquelles)
Note de Nelly : aux dernières nouvelles, douleur à la hanche (hématome ???). À priori rien de cassé. Tel cet apm…
Ce froid humide, le brouillard persistent, les routes parfois suspectes, terminer solo (mais ça, je ne peux m’en prendre qu’à moi-même). Et enfin je viens de me souvenir qu'un vin chaud nous attendait  au club grrrrrrrrrrrrrrrrrr !
Note de Nelly : le vin chaud c'était dimanche dernier ! 😉😂

Bon dimanche à tous, et merci.

Didier

Bonjour à tous,

aujourd'hui… première remonté sur le vélo après ma chute d'il y a trois semaines. Je suis presque arrivé en retard, les portes sont déjà fermées… L'épaule pas complètement remise ne m'a pas posé de soucis. On ne peu pas en dire autant des jambes ! Dure la fin de sortie. Trois semaines sans pédaler… mon corps qui fait des réserves… 😉

Didier ayant bien résumé la sortie et la solidarité (relative d'après mes oreilles qui trainaient) qui anime le club, je ne vais pas en remettre un couche, non, aujourd’hui je vais mettre la casquette de M. Sécurité et revenir sur la chute de Patrick. Qui a fait 1/2 tour après une 20aine de km, la hanche et la cuisse douloureuses, nous espérons qu'il va bien. Si il peut nous donner des nouvelles…
Il s'avère que dans ses causes, la chute de Patrick ressemble en tout point à la mienne… : nous sommes nombreux, une intersection approche, et il y a un Stop… Stop que, je le rappelle, en tant qu'usagers de la route, nous devons respecter… Ce que nous faisons quasiment jamais ! (Et je ne suis pas à citer en exemple, je vous l'accorde)
Mais même si nous ne respectons pas le pied à terre, lorsqu'un véhicule arrive, il est plus prudent de s’arrêter plutôt que de foncer en criant « attention à droite » (ou à gauche) pour signaler aux suiveurs qu'un véhicule arrive. Pourquoi ne pas simplement tous s’arrêter, attendre que la voie soit libre, et repartir tous ensemble ?

Parce que ça éviterait ce qui s'est produit aujourd'hui… devant on ne sait pas trop ce que ça va faire, on a pas forcément entendu les copains pressés du devant, et comme ça passe, on ne s'attend pas à ce que ça freine. Mais ça freine un peu brusquement, on est pas prêt, et paf !

Et alors peu après, direction le Déluge, au début de la côte, incident mécanique ? On ne le saura pas. Mais voilà deux cyclos (j'ai pas noté les noms !) qui s’arrêtent en plein milieu… juste devant Patrick qui a failli une fois de plus aller au tapis.

Alors prudence, surtout en début de sortie lorsque nous sommes encore nombreux !

Et les stops, tout comme les feux rouges… et bien… oui, il faut les respecter ! 😉

Bonne fin de WE.

Gérald

Le brouillard, le froid et peur des chaussées glissantes ont eu raison de la famille Guéguen. Pas de vélo mais marche à pieds avec quelques copains : Jojo, Alain, Roger, Claude et René L.

Merci à Didier pour le CR et à Gérald pour ses conseils. Nous ne sommes jamais assez prudents.
À noter également, la chute de Patricia ce matin : hématome à la jambe, léger mal de tête heureusement son casque l'a protégée !!! (casque fendu). Denis la surveille...

Bonne fin de dimanche, bonne semaine et bonnes vacances pour certains.

Nelly

Écrire un commentaire

Quelle est la première lettre du mot ldqu ? :